Abécédaire de Pédiatrie
11e édition
ou "Comment éviter les grosses erreurs" en pédiatrie
Accueil
Avant-Propos
L'Abécédaire
A B C D E F G H I
L M N O P R S T V

Consultation pédiatrique
Les temps du médecin
Liens
Lectures
Recevoir un exemplaire
Rester informé
Version PDF
Auteurs

Allaitement Maternel

À promouvoir en permanence, en parler pendant la grossesse, voire avant la conception
(80 % d’allaitement à la sortie de maternité dans certains pays, autour de 60 en France). Cultiver un environnement favorable peut augmenter la prévalence et la durée. Irremplaçable pour la santé de l’enfant...

Nourrir l’enfant à la demande de façon exclusive les 6 premiers mois suffit sur un plan nutritionnel, mais dans un but de prévention de l’allergie alimentaire, il est désormais recommandé d’introduire les différents aliments dont le gluten entre 4 mois et 6 mois, si possible avant la fin de l’allaitement. Poursuivre jusqu’à 6 mois ou 1 an si possible, en association à d’autres aliments, en veillant à ce que ceux-ci apportent du fer.

Ne pourra jamais être imité par l’industrie. Il contient par exemple des lymphocytes et des anticorps humains spécifiques : c’est un lait « vivant ».
Plusieurs effets favorables à long terme de l’allaitement ont été prouvés ou suggérés : sur l’acuité visuelle, le quotient de développement, la pression artérielle, le taux de cholestérol, l’obésité ...

L’ictère au lait de mère n’est pas une contre-indication, le portage de HIV en est une.

Je ne sais jamais à quel sein me vouer...

Penser aux Vitamines K (pendant l’allaitement exclusif : suivre l’actualité des recommandations, ceci est encore discuté) et D.
La quantité peut être insuffisante, jamais la qualité. La production de lait est déterminée par Lafréquence des tétées et la succion du bébé. L’augmentation du nombre de tétées augmente la production de lait. Le principal traitement des lymphangites est l’augmentation de la fréquence des tétées par le bébé lui-même ou par le tire-lait.
Pas de consignes strictes d’alimentation pour la mère qui allaite. Des omega 3 dont le DHA (poissons gras) sont intéressants pour mère et enfant.
En cas de complément ponctuel en maternité, mieux vaut utiliser un hydrolysat poussé de caséine. En cas d’allaitement mixte ou de relai, utiliser le lait qui aurait été choisi si la mère n’avait pas allaité.

La bière ne favorise pas la lactation, mais diminue la quantité bue par le nourrisson, qui n’aime pas le goût de l’alcool : les seins sont alors plus engorgés...

has-sante.fr
espghan.med.up.pt (recommandations européennes)

mise à jour : 2013-04-10




Valid HTML5

haut de la page