Abécédaire de Pédiatrie
11e édition
ou "Comment éviter les grosses erreurs" en pédiatrie
Accueil
Avant-Propos
L'Abécédaire
A B C D E F G H I
L M N O P R S T V

Consultation pédiatrique
Les temps du médecin
Liens
Lectures
Recevoir un exemplaire
Rester informé
Version PDF
Auteurs

Coproculture

Examen souvent inutile (en particulier l’éternelle recherche de Rotavirus) car il ne débouchera sur aucun traitement : hors terrain particulier, les Staphylocoques (même dits « pathogènes »), Pseudomonas, Candida, Colibacilles, Proteus ne nécessitent aucun traitement, dans les diarrhées chroniques ou diarrhées aiguës, dont ils ne sont pas responsables. Les antiseptiques intestinaux n’ont aucune indication.
Seules exceptions : faire une coproculture devant jeune nourrisson, diarrhées invasives, très fébriles ou devant une suspicion d’intoxication alimentaire. Intérêt : avoir un antibiogramme dans les rares cas où l’on poserait une indication d’antibiothérapie (résistance fréquente des salmonelles et shigelles).

Une salmonellose ne se traite par antibiotiques qu’en cas de fièvre élevée ou de terrain fragile (comme le nourrisson), et dans ce cas par voie intraveineuse, à l’hôpital. Un portage de salmonelles n’appelle aucun traitement, mais des mesures d’hygiène renforcées. Parmi les bactéries, seule la Shigelle est traitée systématiquement. Le traitement est très discuté pour Yersinia et Campylobacter.
Voir à Diarrhée, Antibiotiques, Examens.

mise à jour : 2013-04-10




Valid HTML5

haut de la page