Abécédaire de Pédiatrie
11e édition
ou "Comment éviter les grosses erreurs" en pédiatrie
Accueil
Avant-Propos
L'Abécédaire
A B C D E F G H I
L M N O P R S T V

Consultation pédiatrique
Les temps du médecin
Liens
Lectures
Recevoir un exemplaire
Rester informé
Version PDF
Auteurs

Erreurs alimentaires

Se méfier :

  • De la carence en fer : entre 1 et 3 ans, seuls les enfants recevant de la viande, du lait de suite ou de croissance et des céréales enrichies en fer ont un apport suffisant (voir Anémie).
  • Des excès de protéines chez le jeune enfant (comprenant les protéines de la viande, du lait, des œufs) : conseiller un maximum de 30 à 40 g à 3 ans, de 50 à 100 g par jour de viande de 3 à 6 ans. Les protéines nécessaires sont largement apportées à 18 mois par exemple, par le lait (de croissance, appauvri en protéines par rapport au lait de vache), les laitages et 2/3 de tranche de jambon ou l’équivalent une fois par jour).
  • Des boissons sucrées et bonbons, voir « Syndrome du biberon ». 250 ml de jus de fruit ou de soda contiennent l’équivalent de 5 morceaux de sucre ! Des études ont montré que certains enfants absorbaient en Angleterre jusqu’à 1000 Kcal par jour sous cette forme, et que 70 % des enfants d’âge préscolaire ne buvaient jamais d’eau... Aux États-Unis, on appelle le soda « bonbon liquide » ! (mais attention à la diabolisation des sodas : ils n’apportent pas plus de sucres qu’un jus d’orange, voire moins que certains autres jus de fruits « sans sucre ajouté »).
  • Du défaut de fibres par excès de sucre (dans les boissons par exemple) et manque de légumes et fruits.
  • Défaut de matières grasses dans les deux premières années (à défaut de lait de croissance, donner du lait entier et non demi-écrémé après 1 an), le cholestérol n’est pas leur problème... Il existe de nouvelles recommandations AFSSA sur les acides gras polyinsaturés à longue chaîne (AGPILC), conseillés chez le nourrisson et le jeune enfant (EPA, DHA).
Erreurs alimentaires
  • Du « forcing » ou de la séduction (cassettes vidéo, chansons, marionnettes, desserts en excès) lors des repas : ils n’ont aucune indication, et les parents sont toujours perdants ainsi que l’enfant ; pas de chantage à la nourriture. La durée des repas devrait être limitée à 20-30 minutes.
  • De l’absence de règles : grignotage, menus et horaires au choix de l’enfant, voir Alimentation, Anorexie. Par exemple proposer 3 repas à heure fixes et une ou deux collations à 2 heures d’un repas.

Le lait de vache (mais aussi le lait de chèvre, ânesse, louve ...), entier ou demi-écrémé, est inadapté à l’enfant jusqu’à 3 ans... Le lait de vache est trop riche en protéines, pauvre en graisse, nul en fer et acides gras essentiels et AGPILC, non équilibré en vitamines et minéraux. S’il est utilisé chez un enfant de moins de 6 mois pour des problèmes économiques ou par choix pour d’autres raisons, l’alimentation doit être revue avec l’avis d’un médecin ou d’une diététicienne.

Erreurs Alimentaires

Attention également au matériel : tétines insuffisamment percées, trop serrées, biberons chauffés au micro-onde (biberon tiède mais lait brûlant), voir Anorexie.
Éviter le biberon au coucher (sauf bien sûr chez le jeune nourrisson) (voir Syndrome du biberon), jus de fruit dans les biberons, miel, sel dans les purées de bébé, sucre dans les laitages, œufs crus... Impossible de tout dire, chapitre à réviser. Globalement à surveiller activement : les parents sont capables de tout... De bonne foi souvent, mais aux médecins de (tenter de) prévenir dépister et rectifier les erreurs. Savez-vous ce que mangent vos patients ?

Exemples vécus : farine de blé pour pâtisserie dans le biberon, 6 verres de limonade par jour à 8 mois, lait demi-écrémé dilué de moitié à 3 mois, régime végétalien, laits d’amandes, de châtaigne, de soja, de riz vendus en magasins dits “diététiques”, hot-dog et chips à 8 mois, jeune fille se nourrissant à l’insu de son médecin de pelures de pomme, de fanes de radis, de pommes de terre crues et de pâtes et poireaux surgelés crus...

afssa.fr
afssa.fr
anses.fr (lipides)

mise à jour : 2013-04-10




Valid HTML5

haut de la page