Abécédaire de Pédiatrie
11e édition
ou "Comment éviter les grosses erreurs" en pédiatrie
Accueil
Avant-Propos
L'Abécédaire
A B C D E F G H I
L M N O P R S T V

Consultation pédiatrique
Les temps du médecin
Liens
Lectures
Recevoir un exemplaire
Rester informé
Version PDF
Auteurs

Hématurie macroscopique

Toujours confirmer le diagnostic positif d’hématurie par mesure des hématies et leucocytes par mm3. Écarter par principe une situation d’urgence (recherche d’œdèmes périphériques, prise de la pression artérielle).
Examens complémentaires : NFS, ionogramme sanguin, créatininémie, C3, CH 50, IgA ; protéinurie/24 h, calciurie/24 h ; échographie rénale et vésicale (U.I.V. non indiquée).

Évoquer une pyélonéphrite aiguë devant une hématurie macroscopique fébrile équivaut le plus souvent à faire une erreur de diagnostic (les hématuries des glomérulopathies surviennent souvent dans des contextes fébriles avec lombalgies ; la bandelette montre le plus souvent des leucocytes en excès, et la présence de sang dans les urines peut donner de fausses réactions positives aux nitrites. Par ailleurs l’existence d’une hématurie macroscopique au cours d’une infection urinaire évoque plus une cystite hémorragique qu’une pyélonéphrite : valeur diagnostique de l’échographie vésicale).
Avis spécialisé.

lmm.univ-lyon1.fr
pap-pediatrie.com (Pas à pas)

mise à jour : 2013-04-09




Valid HTML5

haut de la page