Abécédaire de Pédiatrie
11e édition
ou "Comment éviter les grosses erreurs" en pédiatrie
Accueil
Avant-Propos
L'Abécédaire
A B C D E F G H I
L M N O P R S T V

Consultation pédiatrique
Les temps du médecin
Liens
Lectures
Recevoir un exemplaire
Rester informé
Version PDF
Auteurs

Irradiations et images

L’examen d’imagerie ne doit pas être banalisé. Mal utilisé, il peut causer une perte de temps, il peut délivrer une irradiation excessive, il peut induire une erreur diagnostique. Il peut perturber ou contrarier une prise en charge efficace, rapide, non agressive et peu coûteuse. Il devrait donc être discuté au cas par cas par le demandeur et le réalisateur dans le cadre de protocoles validés et celui des recommandations off icielles.
Dans l’idée de diminuer l’irradiation, toujours privilégier échographie et IRM lorsque cela est possible. Si on prend pour référence la radiographie pulmonaire de face (3 jours d’irradiation naturelle), l’irradiation est double pour un thorax de profil, multipliée par 15 pour un abdomen de face, par 115 pour un scanner crâne et par 500 pour un scanner abdominal !
Les organes les plus sensibles sont le cerveau, l’œil, la peau, la moelle osseuse, la thyroïde et les gonades. Certaines études font état par exemple d’un risque de cancer et pour le développement cérébral au-delà de 5 scanners crâniens. Ils n’ont leur place qu’en urgence, ou pour les oreilles et la face.
Les radiologues sont tenus d’indiquer (pour tête, thorax et abdomen) la dose de rayonnement reçue, les cliniciens devraient connaître au moins les doses relatives des principaux examens utilisés.
Des recommandations existent, publiées par l’HAS, elle devrait guider tout protocole d’exploration.

Quelques grandes erreurs dues à des protocoles obsolètes ou inadaptés : ASP et douleurs abdominales non chirurgicales, ASP et constipation, TOGD pour reflux, lavement baryté pour constipation, cavum, Blondeau, profil de thorax sans avoir vu la face, radiographies de crâne et traumatisme crânien, radio de bassin avant 4 mois...

has-sante.fr
Les examens d’imagerie que l’on ne devrait plus demander et ceux qu’il ne faut pas oublier. P. Le Dosseur. Médecine & Enfance, septembre 2011.)

mise à jour : 2013-04-09




Valid HTML5

haut de la page