Abécédaire de Pédiatrie
11e édition
ou "Comment éviter les grosses erreurs" en pédiatrie
Accueil
Avant-Propos
L'Abécédaire
A B C D E F G H I
L M N O P R S T V

Consultation pédiatrique
Les temps du médecin
Liens
Lectures
Recevoir un exemplaire
Rester informé
Version PDF
Auteurs

Laits artificiels

Que choisir ? Une vraie jungle (plus de 230 produits), avec de nouveaux produits ou de nouvelles compositions qui apparaissent sans arrêt... C’est quand même plus simple avec le lait de mère... Rester critique (mais intéressé) à propos de certaines propositions qui relèvent plus du marketing ou de l’effet placebo que de certitudes scientifiques... Il existe maintenant une recommandation officielle conseillant des apports d’acides gras polyinsaturés dans les préparations. Tous les produits ne respectent pas cette recommandation : un moyen facile de sélection.
Retenir en résumé :

  • Laits « pré » : pour enfants de faible poids de naissance
  • Laits pour nourrissons : ex -1er âge, de la naissance à la diversification
  • Laits de suite : ex-2e âge de la diversification à 12 mois
  • Laits « de croissance » : pour enfant de 1 à 3 ans (attention, tous ne se valent pas, privilégier les marques commercialisant aussi des préparations pour nourrissons. Le lait de suite peut aussi être poursuivi, il a la même règlementation).
  • Laits « AR » anti-reflux, pré épaissis
  • Laits « HA » hypoallergéniques : proposés en préventif pour éviter les manifestations allergiques. Choisir des produits ayant fait la preuve d’une certaine efficacité (étonnamment, il y en a seulement trois !)
  • Laits sans Lactose : proposés dans certaines diarrhées aiguës sévères, dans les « Coliques » du nourrisson (sans garantie de résultat !).
  • Laits avec pré-, pro- ou syn- biotiques : doivent encore faire leurs preuves. Quelques arguments pour un effet sur la flore, l’allergie et l’immunité. Chaque produit doit avoir ses propres études scientifiques et non se servir de celles des autres !
  • Préparations à base de soja : peuvent remplacer les laits à base de protéine du lait de vache, pour l’enfant de parents végétariens et peut-être pour l’allergique au-delà de 6 mois (mais risque d’allergie au soja). Inquiétude actuelle sur leur contenu en œstrogènes végétaux (isoflavones) et en phytates.
Laits artificiels
  • Il existe des préparations à base de riz, indiquées dans l’allergie au lait de vache (sous réserve d’études scientifiques, comme toujours) et qui respectent la législation.
  • Laits à base de protéines hydrolysées. La plupart sont sans Lactose, certains enrichis en triglycérides à chaînes moyenne (TCM). Indications : malabsorption, maldigestion, Diarrhée aiguë du nourrisson de moins de 4 mois, prévention et traitement de l’allergie aux protéines du lait de vache (dans ce dernier cas, les TCM ne sont pas utiles).
  • Aliments et laits « de régime » pour diarrhée : attention, certains contiennent des protéines du lait de vache.
  • Les jus végétaux sont à proscrire s’ils sortent de magasins dits « diététiques » et ne respectent pas la législation sur les aliments infantiles, ce qui est le cas de « laits » de noisette, d’amande, de riz, de châtaigne... Les laits des autres mammifères que la vache sont également formellement déconseillés au nourrisson.

Voir Alimentation, Allaitement, Erreurs alimentaires, Anémie.

cps.ca (laits hypoallergéniques)
afssa.fr (soja)
anses.fr (acides gras)
espghan.med.up.pt (pré-probiotiques)

mise à jour : 2013-04-10




Valid HTML5

haut de la page