Abécédaire de Pédiatrie
11e édition
ou "Comment éviter les grosses erreurs" en pédiatrie
Accueil
Avant-Propos
L'Abécédaire
A B C D E F G H I
L M N O P R S T V

Consultation pédiatrique
Les temps du médecin
Liens
Lectures
Recevoir un exemplaire
Rester informé
Version PDF
Auteurs

Ronflements

Bruit respiratoire nocturne lié aux turbulences du flux aérien lors du passage des voies aériennes supérieures. Il est bénin si intermittent, lié aux rhumes, et non associé à une plainte de sommeil. Ne pas banaliser quand il est permanent, de forte intensité, et associé à des symptômes évocateurs de trouble respiratoire obstructif.
La dyspnée obstructive de sommeil n’est pas rare chez l’enfant. Due parfois à une anomalie des fosses nasales chez le nourrisson, elle s’accompagne à cet âge d’une déformation thoracique.
Chez le plus grand : hypertrophie amygdalienne, parfois dès l’âge de 18 mois.
L’hypertrophie adénoïdienne peut être diagnostiquée par la clinique, une radiographie, voire la nasofibroscopie.

Signes évocateurs de dyspnée obstructive de sommeil : ronflements, pauses respiratoires, sommeil agité, sueurs la nuit, troubles de l’attention le jour (somnolence ou hyperactivité), hypotrophie, vomissements nocturnes, refus ou vomissement de l’alimentation solide le jour, énurésie, céphalées matinales, respiration buccale, tirage intercostal et sus sternal, extension de la tête à l’inspiration. Voir à Apnées
Avis ORL.

Certains enfants « ressuscitent » après l’intervention... Mais les parents ne pensaient pas à parler de leur sommeil.

Savez-vous comment dorment vos patients ?

mise à jour : 2013-04-08




Valid HTML5

haut de la page